S'inscrire à la Newsletter
Qui est en ligne
5 Visiteurs Connectés
Visiteur n° 3987793

La légende de la création

Partager
  • Facebook
  • MySpace
  • Google
  • Twitter
  • Digg
  • Favoris
  • Email
  • Imprimer

 

 

la création

Dans la mythologie Maori le  couple Rangi et Papa (ou Ranginui et Papatuanuku) figurent comme l’emblème dans la création expliquant l'origine du monde et de toutes vies sur terre.

 

papa et rangiRangi  « Sky Father » et Papa « Earth Mother » sont mari et femme lié par un amour inséparable. Ils ont beaucoup d'enfants qui sont tous des hommes, qui sont contraints de vivre dans l'obscurité. Ces enfants en grandissant discutent entre eux de ce qu'ils pourraient faire pour vivre dans la lumière. Tūmatauenga, le plus grand des enfants, propose que la meilleure solution à leur situation difficile serait de tuer leurs parents. Mais son frère Tāne (ou Tāne-mahuta) n'est pas d'accord, il suggère qu'il est préférable de les séparer, afin de laisser Rangi être un étranger pour eux dans le ciel au dessus de tout pendant que  Papa restera pour les  nourrir. Les autres mettent leurs plans en action Rongo, « Dieu de la nourriture cultivée », tente de pousser ses parents à part, Tangaroa, « Dieu de la mer », et son frère Haumia-tiketike « Dieu de la  nourriture sauvage », se joint à lui. En dépit de leurs efforts conjoints, Rangi et Papa restent très proches.

 

taneAprès de nombreuses tentatives Tāne « Dieu des forêts, des oiseaux », forces ses parents à se séparer. Au lieu de se tenir debout et de pousser avec ses mains comme ses frères l'ont fait, il se met sur le dos et pousse avec ses jambes. Tāne pousse et pousse jusqu'à ce que, ses parents Rangi et Papa soit séparés.

Pour la première fois les enfants de Rangi et Papa voit la lumière et l'espace pour se déplacer. Alors que les autres enfants se sont mis d'accord pour leur  séparation Tāwhirimātea « Dieu des tempêtes, des vents », est irrité de voir  ses parents séparés. Il ne peut  supporter d'entendre les cris de ses parents, il promet à ses frères que dorénavant ils devront faire face à sa colère. Il s’envole pour rejoindre  Rangi et  favorise ses propres descendances qui comprennent le vent, dont l'un est envoyé à chaque quart de la boussole. Pour lutter contre ses frères, Tāwhirimātea rassemble une armée avec ses enfants « Dieu du vent, des nuages, des  tornade, du feu, des ouragans, des orages, la pluie et le « brouillard ». Puis il s’attaque aux océans, aux énormes vagues et aux bains à remous.

 

Tangaroa « Dieu de la mer », s'enfuit en paniquant. Punga, un de ses fils, a deux enfants ; Ikatere « père de poissons », et Tu-te-wehiwehi (ou Tu-te-wanawana) « l'ancêtre de reptiles ». Terrifiés par l’assaut de Tāwhirimātea se réfugient dans la mer et les reptiles dans les forêts. Depuis Tangaroa est très en colère contre Tāne pour avoir donné refuge à ses enfants fugueurs. C'est ainsi que Tāne suppliât  les descendants de Tūmatauenga  d’atttaquer les descendants de Tangaroa avec des canots, des hameçons et des filets pour les attraper. Tangaroa en représailles envahit les canots par les eaux  en emportant des maisons, des terres et des arbres.

 

tawhirimateaLes prochaines attaques de Tāwhirimātea sont pour ses frères  Rongo et Haumia–tiketike «  Dieux de la culture et des aliments non cultivés ». Rongo et Haumia ont très peur de Tāwhirimātea , comme il attaque, Papa décide de garder ces autres enfants afin de les cacher et les protéger. Alors Tāwhirimātea  se retourne sur son frère Tūmatauenga. Il utilise toutes ses forces, mais Tūmatauenga est rapide et Tāwhirimatea ne peut l’emporter contre lui. (sorte d’humain) est très rapide et enfin, arrive à faire apaiser la colère des dieux et la paix revient.

 
en pensant à la façon comment Tāne à séparer leurs parents eut l'idée de se venger. Pour cela il fait des pièges pour capturer les oiseaux, les enfants de Tāne. Il a ensuite fait des filets de plantes forestières pour les jetter dans la mer afin que les enfants de Tangaroa soit bientôt pris dedans. Il a fait des houes pour creuser le sol, en capturant ses frères Rongo et Haumia-tiketike. Alors Tūmatauenga mange tous ses frères pour leurs faire payer leurs lâchetés, le seul frère que Tūmatauenga ne pas se soumettre est Tāwhirimātea.

Tāne recherche les corps célestes de la lumière pour que son père soit habillé. Il a obtenu les étoiles, la lune et le soleil. Rangi et Papa continuent le deuil pour les uns les autres de leurs enfants à ce jour. Les larmes de Rangi continuent de tomber vers Papa afin de lui montrer à quel point il l'aime.

 

 

"Quand la brume s'élève de la forêt, ce sont des soupirs de Papa que la chaleur de son corps aspire à Rangi et continue de nourrir l'humanité."

 

Auteur : Magali Trastour