S'inscrire à la Newsletter
Qui est en ligne
7 Visiteurs Connectés
Visiteur n° 3918784

Colonisation de la NZ

Partager
  • Facebook
  • MySpace
  • Google
  • Twitter
  • Digg
  • Favoris
  • Email
  • Imprimer

 

La découverte de la Nouvelle-Zélande

En 1642 Abel Tasman, navigateur et explorateur néerlandais, fût le premier Européen  à approcher la Nouvelle-Zélande. Malgré son ambition de nouer des contacts avec de nouveaux peuples, un incident majeur se produisit dans Golden Bay qui nomma « Moordenaarsbaai». Après cette accrochage et ces pertes humaines, il reparti en nommant la NZ « Staten Landt ».

 

En 1769, James Cook à la recherche d’hypothétiques terres australes pour le compte de la couronne d’Angleterre, arriva sur les cotes de la Nouvelle-Zélande à l’aide d’un navigateur Tahitien. MaoriIl en cartographia précisément les côtes ainsi que les terres qu’il explora. Il découvrit le détroit qui sépare les deux îles principales qui aujourd’hui porte son nom. Il rentra en contact avec de nombreuses tribus Maori.

 

D’autres navigateurs explorèrent la Nouvelle-Zélande dans un but beaucoup plus commercial, comme les navigateurs, De Surville, Du Fresne, D’Urville, Fabian Gottlieb Thaddeus von Bellingshausen. Les marchands et les baleiniers commencèrent à faire du commerce au dépends des Maori qui découvraient trop rapidement les mauvais coté de la civilisation occidentale.

 

Le Traité de Waitangi

Le traité de Waitangi fût signé en  6 février 1840 à la va vite, entre la couronne et quelques chefs de tribustraité de Waitangi Maori de l’île du Nord, afin d’annexer rapidement la Nouvelle-Zélande et couper l’herbe sous les pied aux Français qui avaient des vues sur ce pays dépourvus de gouvernement.

 

Ce traité est encore sujet à discussions et réclamations de la part des descendant des tribus Maori qui ne l’ont pas signé, ceci concerne à peu près la moitié des tribus de l’époque. Le contenu lui-même est sujet à controverse à cause des différences qui existent entre les versions Anglaises et Maori.

 

Aujourd’hui il existe le tribunal de Waitangi qui permet aux Maori de demander réparation pour les malversations commissent par les autorités de la couronne.

 

 

Le 6 Février, jour de la signature du Traité de Waitangi, est célébré la fête national du pays.

 

La Colonisation et l'exploitation

Avec le traité signé, la Nouvelle-Zélande devenait une colonie Anglaise et le nombre d’immigrant augmenta. Il aura fallu environbaleinier 10 années aux colons pour envahir l’île du Nord avant de commencer à s’intéresser sérieusement  à l’île du Sud pour ses ressources minières.

 

Les colons exploitèrent les ressources en bois, principalement le Kauri et le Rimu. Ce bois était prisé pour la construction navale, massivement envoyé par bateau vers la mère patrie il était utilisé dans la construction ou transformé en meuble et décoration de haut standing. Cette exploitation massive fut une des causes de la déforestation de l’île du Nord et plus particulièrement de la région de Coromandel.

 

Le minerai, l’or et l’argent, attirèrent les orpailleurs. Puis vint un intérêt grandissant pour la Néphrite et Bowénite, qui fait partie de la famille du Jade avec des propriétés différentes, connu sous le nom de « Pounamu » pour les Maori ou Greenstone pour les Néo-Zélandais.
Les Maori trouvèrent avec cette pierre une monnaie d’échange avec les Pakeha, en la transformant en bijoux et ornements.

 

Les guerres entre Maori et Pakehatiki maori

  • 1813 – 1833 - La guerre des mousquets entre tribus Maori
    Les rivalités et les batailles entre tribus avaient toujours existées, mais avec l’arrivée des Européens et l’apparition des armes à feu dévastatrices et meurtrières. Les guerres prirent une autre dimension, la domination des tribus possédant des mousquets sur celles en étant dépourvus.  L’extermination de tribus entières, le commerce humain pour l’acquisition d’armes Pakeha. Autant d’horreur servant aux commerces des Pakeha.

 

La présence des colons en constante augmentation et le besoin de terres de plus en plus présent firent grandir les tensions entre les deux partis. Les Maori prirent conscience petit à petit de ce qu’ils avaient signé et du malentendu sur la possession des terres.
  • 1844 – 1846 - Première "Guerre Maori" souvent minimisé et considéré par les historiens  comme un simple soulèvement Maori contre les forces coloniales.
  • 1860 – 1870 - Seconde Guerre , "Land Wars" ou la guerre pour la propriétés des terres. Pendant cette période, la Nouvelle-Zélande n'a pas été toujours en guerre. Les guerres se sont déroulés à des périodes et dans des régions différentes. Les principales furent :
    • 1860 : Guerres de Taranaki
    • 1863 : Guerres de Waikato
    • 1864 : Guerres de Bay of Plenty

 

 

Auteur : Grégory Trastour