S'inscrire à la Newsletter
Qui est en ligne
2 Visiteurs Connectés
Visiteur n° 4076372

Les expéditions de James Cook

Partager
  • Facebook
  • MySpace
  • Google
  • Twitter
  • Digg
  • Favoris
  • Email
  • Imprimer

 

Liste des autres navigateurs et explorateurs de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande liste des navigateurs et explorateurs

Biographie de James Cook:

James Cook

James Cook est né le 27 octobre 1728 à Marton dans le canton de Cleveland dans le Yorkshire, de sa mère Grace et de son père James Cook, valet de ferme d'origine Ecossaisse. James Cook va à l’école et doit sa scolarité aux employés de son père, il passe la plus grande partie de son adolescence à la ferme. C'est à un peu moins de 13 ans que James Cook manifeste son indépendance, il parti vers Staithes et devint employé de la mercerie et épicerie de William Sanderson.

En 1742, il devient l'apprenti de John et Henri Walker armateur au port de Whitby, entre ses voyages et pendant l’hiver il passe des heures à apprendre les mathématiques et la navigation sur le « Freelore », bateau de 450 tonneaux. Les années suivantes il se rend en Islande et en mer baltique et mets à profit ses connaissances.

En 1755, il passe second sur le Friendship. En 1756, l’Angleterre entra en guerre contre la France et James Cook se trouve recruté à bord de l’Eagle, bateau de guerre de 60 canons, en tant que simple mousse mais passa rapidement second maitre d'équipage. Après que l’eagle soit abimé au cours d’un combat, James Cook embarqua sur le Pembroke en qualité de maître en 1757.

Bateau de James Cook

En 1758, une puissance militaire britannique est concentrée au Canada pour attaquer les français, le Pembroke est toujours en ligne. James Cook est chargé d'explorer et de sonder le Saint-Laurent pour des raisons startégiques, ce qui le révéla auprès de ses supérieurs. Après que la guerre soit presque finie, il se retrouve à terre et épouse Elisabeth Batts à Saint Margaret’s, il a 34 ans et elle en a 21 ans. Quelque temps après il est rappelé pour poursuivre ses relevés à Terre-Neuve. Pendant les cinq années suivantes, il passe les étés sur les côtes de la terre neuve et les hivers en Angleterre pour terminer ses cartes. Entre temps ils eurent leurs enfants : en 1763 naissance de son premier fils James, en 1764 naissance de son deuxième enfant Nathanie en 1766 naissance de sa fille Elisabeth. Dans la même année un compte rendu fut publié par la royal society à propos d’une éclipse du soleil.

Après neuf ans passés dans la marine, il obtient son premier commandement et quitte le Canada pour toujours. En 1768 il parti pour sa premíere expédition.

 

les 3 expéditions de James Cook

En Rouge: 1er Voyage - En Vert: 2nd Voyage - En Bleu: 3ème Voyage

1ere expédition de James Cook 1768-1771

  • 1768
  • 1769
  • 1770
  • 1771
  • Carte de la première expédition
EndeavourDans cette année là le Capitaine James Cook et tous son équipage sur l’Endeavour sillonnent et atteignent :

Madère
Au cours d’une escale de cinq jours ils en profitent pour observer, dessiner, ramasser quelques spécimens botanique et se ravitaille en nourriture, eau et vin.

L’équateur 
En le franchissant, ils doivent célébrer l'évènement de façon traditionnelle en buvant une bouteille de rhum ou en plongeant à la mer.

Rio de Janeiro 
Des difficultés inattendues surviennent avec le vice roi portugais qui considère leur bateau comme un navire de guerre et ne peut penser que celui-ci fasse un tour du monde. Ils sont retenus deux jours avant que les autorités les laissent partir.

Illustration des naturelsL’Endeavour se trouve à l’Est de la Terre de feu, une île désolée battues par les vents. Les indigènes sont familiers.

 Cap horn
Il double le Cap Horn sans grosse dfficultés et mit 33 jours à contourner la Terre de feu

Tahiti 
Les pirogues viennent au devant d’eux chargés de bananes et de noix de coco contre de jeunes plants d’arbres et ce geste suffit aux Tahitiens pour les rassurer. Il reste à Tahiti pour y mener à bien leur mission astronomique "l'observation de du pasage de Vénus sur le disque du soleil". Il visita les îles alentours qu'il nomma "Les îles de la Société"

Nouvelle Zélande
Il mit plus de six  mois pour explorer cette région, il constate qu’elle est formée de deux grandes îles traversées par un détroit qu'il nomma "le canal de la Reine Charlotte". Et que les Zélandais étaient beaucoup moins accueillants qu’à Tahiti.

Australie
Il mit pratiquement une année pour explorer ce territoire à partir de Botany Bay (Sydney) vers Cooktown.

L’accueil des aborigènes est hostile, ils les accueillent avec des jets de lances.
Botany Bay : à cause de la multitude de plante
Sydney : meilleur rade pour les vaisseaux

Cap Hawke, Cap Three Brothers, Smoky Cape : nommé ainsi à cause de la fumé qui provenait des maisons des habitants.
Cap Danger : frontière entre la nouvelle galle du sud et le Queensland
Morton (more ton) Bay : tiré du nom de lord Morton
Double island, Indian Head et Sandy Cape
Bustard bay : ils voient pour la première fois des palétuviers et des pélicans.
La grande barrière de corail : qu’il aperçoit au loin sans savoir ce que c’est.

Rockampton : marque l’entrée du tropique
Mackay, Cape Hillsborough, Cape Conway, Green Island, Trinity Bay (Cairns) jusqu’au Cape Tribulation ou de très nombreux ennuis sont survenus. L’Endeavour s’échoue dans les récifs à marée basse, ils sont obligés d’attendre la marée haute. Mais en attendant  vu que le navire prend beaucoup d’eau ils sont obligés de jeter le matériel lourd. Il faut atteindre la côte absolument par un chenal que James Cook appellera « L’Endeavour River » et qui se nomme aujourd’hui « Cooktown ».

Le Cap York : en honneur à sa majesté royale

Batavia
Après ces difficultés ils reprennent la mer en direction de Batavia en Indonésie : une ville insalubre ou règne le scorbut et où la majorité de son équipage tomba malade, 7 d'entre eux y resteront à jamais.

Départ de Batavia, direction le Cap de Bonne Espérance, pendant le trajet qui durera un peu moins de 3 mois il perdra 23 hommes ateinds pour la plupart du Scorbut. Arrivé au Cap, le reste de l'équipage recouvra la santé avant de continuer sa route vers la côte Nord de l'Afrique et deux mois plus tard il arriva en Angleterre

Il communiqua à l'amirauté toutes les notes sur sa mission, les cartes, dessins, livres de bord et journal pris pendant ses 3 années sur les mers du sud.

Voyage de James Cook

 

2eme expédition de James Cook 1772-1775

  • 1772
  • 1773
  • 1774
  • 1775
  • Carte de la seconde expédition

La RésolutionDés son retour il est promut capitaine de frégate et prépara une autre expédition avec pour missions de trouver le "Grand Continent du Sud" nommé "Terra Australis Incognita". L'expédition fut doté de deux navires le « Résolution » commandé par lui-même  et « l’Adventure » par Tobias Furneaux. Après un réapprovisionnement en vivres frais, eau et vin sur l'île de Madère

Les deux équipages aperçoivent les premiers Icebergs et essaient de trouver une route vers ce continent mystérieux.

à la découverte de Terra Australis IncognitaJames Cook abandonne l’espoir de retrouver le Cap Circoncision découvert et décrit par Lozier Bouvet en 1739, mais ce sont les premiers à avoir passé le cercle antarctique, il persévère un moment mais fait demi tour vers la Nouvelle-Zélande pour aller explorer les mers du sud encore peu connu et mit le cap sur les prétendues terres de Juan Fernandez dans l'Ouest du Pacifique Sud.

Illustration de l'ile de paques par william hodgesIl franchit encore une fois le cercle antarctique pour remonter vers l’île de Pâques, les îles Marquises, la Nouvelle-Calédonie, les îles Sandwich. Il décrit ces îles comme un lieu de paix.

Il renomma l'Archipel des Grandes Cyclades nommé par Bougainville sous le nom de Nouvelles-Zébrides après en avoir fait le relevé complet et en avoir découvert plusieurs autres.

Pendant ce temps « l’Adventure » qui s'était trouvé détaché de la "Résolution" dans le cercle Antarctique, est rentré au pays en passant par le Cap Horn après être passé en Nouvelle-Zélande où il perdirent 10 hommes.

James Cook reste cinq semaines au Cap de Bonne espérance pour faire de diverses réparations avant de passer par St Hélène puis par les Açores pour enfin arriver chez lui en Angleterre.

Voyage de James Cook

 

3eme expédition de James Cook 1776-1780

  • 1776
  • 1777
  • 1778
  • 1779
  • 1780
  • Carte de la troisième expédition
La Résolution et le DiscoveryPour la troisième expédition il disposera de deux navires le « Résolution » et le « Discovery ». Il fit une première escale à Ténérife pour réapprovisionnement puis direction le cap pour acheter quelques bovins. A la fin de l’année ils découvrent les îles Kerguelen qu’il a cherché en vain lors de son premier voyage. Ile déserte où ils ne s'attarderont pas.

Les deux navires font route vers la Nouvelle-Zélande -Tahiti- Fidji - Equateur (Christmas Island) - Hawaï où il fut l’un des premiers européens à accoster sur l'île.

La Résolution et le Discovery à résolution CoveDetroit de Béring ou l’expédition se révélera impossible à cause des glaces qui bloquaient la route en la rendant infranchissable. Redescente sur Hawaï.

Mort de James CookMort du capitaine James Cook le 14 Février 1779 à Hawaï. Immolés par les prêtres indigènes. Ils en avaient fait un dieu vivant, mais quand ils s’aperçurent de leurs erreurs, ils le tuèrent pour prouver qu’il n’était pas immortel. Six jours après sa mort, le prêtre rendra, son crâne, ses os, ses jambes et ses mains. Son épuipage émergea ses restes dans l’océan et prirent la route du retour vers l’Angleterre en passant par le détroit de Béring où le capitaine Cook avait fait demi tour lors de son premier passage à cause du mauvais temps. Trop de glace.

Le Capitaine Gore prit le commandement pour le retour en passant  par les cotes asiatiques comme l’avait prévu James Cook. Ils ont mouillés au nord de l’Ecosse dut aux mauvais temps et parviendront en Angleterre quelques mois plus tard.

Voyage de James Cook

Autres Navigateurs et Explorateurs

  • Abel Tasman : Découvreur de la Tasmanie, la Nouvelle-Zélande et de l'ile de Tonga
  • James Cook : Un des premiers navigateur, explorateur, découvreur et cartographe du Pacifique
  • Matthew Flinders : Principal explorateur de l'Australie, il ecrivit "A Voyage To Terra Australis."
  • Nicolas Baudin : Explorateur méconnu de la cote méridionale de l'Australie
  • William Dampier : Premier Anglais à explorer et cartographier des parties de l'Australie
  • Ernest Gilles : Explorateur du centre de l'Australie
  • John McDouall Suart : premier explorateur à atteindre le centre de l'Australie
  • William Christie Gosse : Explorateur de l'outback australien
  • Jack Cotteril : Explorateur du Centre Rouge et fondateur du touriste industriel

retour vers la biographie

 

Auteur : Trastour Magali