S'inscrire à la Newsletter
Qui est en ligne
4 Visiteurs Connectés
Visiteur n° 2409275

Danse et chants Aborigènes

Partager
  • Facebook
  • MySpace
  • Google
  • Twitter
  • Digg
  • Favoris
  • Email
  • Imprimer

 

La danse est une expression essentielle dans la  culture traditionnelle indigène. L'héritage spirituel se transmis de génération en génération, principalement par des traditions orales.

 

La danse

danse enfants

Pendant des rassemblements sociaux, le chant et la danse fournissent une forme principale de divertissement. Des chansons sont créées pour chaque occasion; il y a des chansons de chasse, funèbres, de bavardage, des ancêtres, des paysages, des animaux, des saisons, des mythes, des légendes de la Dreamtime. Dans des cérémonies sacrées, les chansons servent de lien essentiel au royaume de la Dreamtime. Les peuples indigènes croient qu' il y a bien longtemps, les spiritueux de la Dreamtime ont chanté ces chansons qui ont créé toutes les choses vivantes sur terre. Aujourd'hui, ces chansons sont chantées dans des cérémonies sacrées pour assurer la survie et la propagation de toute la vie des plantes et des animaux.

 

la danse de l'emeu

  • Les danses indiquent des histoires au sujet de la communauté, de la terre, des rapports, et de la culture du peuple. Animaux ou oiseaux souvent imités dans ces danses. Danser est un  rituel sérieux dont les hommes, les femmes et les enfants peuvent partager.

  • La peinture sur corps est également incluse dans l’histoire de la danse.Cette coutume a existé pendant des milliers d'années dans beaucoup de communautés indigènes. Pour ces communautés, la peinture sur corps se relie aux conventions, aux lois et à la religion.

  • Les danses cérémonieuses étaient accompagnées par des chansons chanté par un homme et rythmé aux sons des bâtons et du bourdon du Didgeridoo : une longue pipe en bois creusé qui retenti un son  par une combinaison des mouvements et de soufflement par la bouche. Les chansons et les danses  reconstituent leur identité au sein de la tribu, instruisant des membres dans la loi tribale et le rappel de leurs responsabilités partagés au groupe.

 

danse famille

 

Les mythes racontés par quelques chansons expliquent l'histoire de la tribu. Ils ont décrit le domaine tribal, appelant les endroits,  les frontières et les points de contact avec d'autres tribus. Ces sons étaient les moyens par lesquels la tribu  remplacé ses relations avec la terre.

 

Les chants

chants groupeLes chansons autorisées étaient ouvertes à chaque membre de la tribu, mais quelques chansons étaient réservées à des groupes particuliers :

  • Par exemple : pour les enfants, pour leurs instruire le savoir de la tribu. Quelques chansons furent secrètes lors de la préparation pour l’initiation de l’homme et de la femme (l’accouplement) qui accompagne cette initiation eux-mêmes.

Les chansons non autorisé étaient fermées lors des occasions portées sur des secrets concernant des esprits spécifiques à la connaissance sexuelle et aux endroits sacrés. D'autres chansons ont marqué des événements spécifiques dans l'univers physique, tel que des changements des saisons :

  •  Par exemple : l’anniversaire d’un enfant, d'un mariage ou d'une occasion tribale spéciale.

 

En bref :

Il y a beaucoup de groupes indigènes pour qui la danse en Australie est encore exécutée

    • pour maintenir leur  culture vivante

    • pour continuer la transmission de leurs savoirs à des jeunes peuples indigènes (futur générations)

    • pour enseigner aux personnes non Indigènes sur le sujet de la diversité de l'Australie indigène

Auteur : Magali Trastour